Pourquoi faut il éviter l’épilation intégrale du maillot ?

L’épilation intégrale du maillot est redevenue très à la mode ces derniers temps. Les clips des stars et les défilés des mannequins en bikini sont la source de ce style. Beaucoup de femmes et de jeunes adolescentes se prêtent alors à cette mode. Certes, avoir le maillot lisse et net est très joli à voir. Pourtant, mettre son pubis à nu est déconseillé par la plupart des médecins et gynécologues pour la simple raison que les poils pubiens ont un rôle important à jouer. Les enlever intégralement mettrait en danger cette partie intime.

Les poils, une barrière protectrice

La plupart des femmes aiment avoir un corps tout lisse. Aucun poil au niveau des aisselles, des jambes, ainsi que les parties intimes. Pour certaines femmes, c’est une question d’esthétique, car elles pensent être plus sexy et plus attirantes ainsi. Pour d’autres par contre, c’est une question d’hygiène. Pourtant, raser tous les poils n’est pas bénéfique pour le corps surtout concernant le maillot. L’épilation intégrale du maillot est déconseillée, car les poils jouent un rôle important, qui est de protéger la partie intime. En effet, les poils sont une barrière protectrice contre toute agression extérieure.

Risque d’infection et d’autres maladies

Pour entamer une épilation intégrale du maillot, des soins sont nécessaires pour bien préparer la peau et diminuer les risques d’infections. On doit désinfecter la zone avec une lotion et faire un gommage doux pour réduire l’apparition des poils incarnés. L’eau chaude est aussi indispensable lors d’une séance d’épilation. Elle rend les poils souples et dilate les pores. Ainsi, l’épilation sera moins douloureuse. Malgré ces gestes, épiler intégralement le maillot présente des risques d’infections surtout si vous vous coupez et que vous présentez des plaies. Des maladies sexuellement transmissibles peuvent aussi apparaître comme la syphilis ou l’herpès.

La peau fragilisée

Après un rasage fréquent ou une épilation intégrale, la peau du pubis devient fine et fragile. La peau est également mise à nue et sans protection. De ce fait, une irritation au niveau de la peau peut survenir. Cela est dû au frottement direct de la peau au sous-vêtement. Des poils incarnés peuvent également apparaître. Ce sont des poils qui n’arrivent pas à pousser normalement et présentent des rougeurs et des inflammations. Les poils incarnés sont souvent douloureux et s’accompagnent de pus. L’intervention d’un médecin est conseillée en cas de poils incarnés résistants et douloureux. Les jeunes adolescentes rencontrent souvent ces problèmes, car leurs peaux sont encore très fines.

Epilation et grain de beauté : comment bien gérer ?
Epilation : ces poils que vous ne devez surtout pas retirer !